Autour du voyage, Conseils pour les voyageurs malins, Voyager avec des enfants

🌷 Quelles Huiles Essentielles prendre en voyage? 🌷

Vous allez partir en vacances, et comme vous êtes un voyageur malin et prévoyant vous avez préparé votre liste et elle contient la trousse à pharmacie pour pallier aux petits bobos qui pourraient survenir, gâcher vos chères vacances. Entre, les blessures, le mal de tête, le vomissement et la diarrhée vous palliez à tout et ouach ça en fait des boîtes et autres petites pilules de toutes les couleurs ! Que de place prise dans votre valise... Comment y mettre votre énième paire de chaussures ou votre super méga passionnant livre dans ces conditions ??? C’est vrai mince, qui a empoisonné la fille du boulanger pour pas qu’elle révèle la recette de la baguette ultime aux Chinois ?

Bon, je viens de faire une belle intro, car dans les faits, je ne suis pas du tout comme ça, mais pas du tout, sauf le coté un peu fofolle, mais si je vous racontais tout, vous ne me liriez plus. Et vous, non pas savoir si vous êtes un peu déjanté, mais plutôt, vous préparez tout ? Car dans les faits chez nous c’est ça :

J’ai voyagé des années avec aucun médicament dans nos sacs (sauf ceux de Quentin) et quand je dis aucun ce n’était même pas le Doliprane à goût bonbon que tous les enfants adorent. Je n’avais jamais préparé la moindre trousse à pharmacie lors de nos vacances et je touche du bois (ouf le banc l’est), je n’ai jamais eu en vacances de gros pépins. Bon parfois un pansement Mickey aurait sauvé bien des larmes, mais bon on ne se refait pas, n’est-ce pas ?

Mais, voilà, car dans toute bonne histoire il y a un mais, sinon, il n’y a pas d’intrigue et cela devient ennuyeux. Quoi j’ai raté ma vocation ? J’aurais dû être écrivaine de polar ? Non, je suis bien trop nulle en orthographe. Donc revenons à nos pilules, d’ailleurs vous auriez pris la bleue ou la rouge ?

Rho je suis incorrigible. Donc, nous avons changé de vie, nous sommes à l’année en voyage sur les routes du monde. Nous voyageons plus longtemps dans les pays hôtes, nous sommes naturellement plus exposés aux maladies. Et vous savez quoi ? Nous ne sommes quasiment jamais malades ! Depuis 4 ans, nous avons eu une gastro pour toute la famille en Italie et une varicelle pour Cassandre au Maroc, et là un super rhume donné par un membre de notre famille en France, mais je m’éloigne du sujet, une nouvelle fois.

Comme tout grand voyageur et étant tout de même consciente de certaines maladies tropicales ou pas d’ailleurs que je ne souhaite pas que ma famille attrape, sauf peut être certains jours une extinction de voix, notamment, pour le mot « mamaaaan », je suis allée consulter la médecine internationale avant notre départ.

Tu veux voyager plus? Plus souvent? Plus longtemps?

Je t'offre un guide avec 23 astuces pour autofinancer (ou presque) tes voyages. Tu as juste à me donner ton prénom, ton adresse mail, puis je m'occupe de l'envoie de ton cadeau de bienvenue. Puis, je te propose de se retrouver quelques part sur terre pour prendre un verre, ok?

Et vous savez quoi ? Sans réelle surprise quand la docteur m’a demandé de quoi était composé ma trousse à pharmacie et devant le désert de drogue, heu médicament. J’ai eu le droit à une leçon de morale, ben oui j’étais une mauvaise maman qui ne me rendait pas compte du risque que je prenais et surtout faisait prendre à mes chers chérubins en bonne santé.... Je suis donc ressorti avec une liste de médicaments, recommandations, où j’ai dû noter telle une petite élève à quoi servait ce bazars, les poids de mes enfants, quoi faire en cas de.... et de.... Piouf franchement j’ai cru que j’allais avoir un contrôle social.
À croire que la France était le seul pays au monde où nous avions des pharmacies et que dans le reste du monde nous mourrions d’un simple rhume.
C’est comme quand je lis sur des posts Facebook « Est-ce que vous pensez que c’est dangereux de visiter tel pays avec un enfant de 2 ans ? » Auquel cas, j’ai parfois, un brin d’ironie en bouche, envie d’écrire : « Oui, car vous savez quoi dans ce pays les enfants naissent à 6 ans pour justement éviter ces dangers ». Mais bon je suis bienveillante et aussi il faut l’avouer certain pays craignent et n’ont pas un accès comme nous en un service médical de pointe. Mais finissons avec mon sarcasme et revenons à ma petite liste de course.
Je n’y croyais pas mes yeux, moi qui avais une armoire à pharmacie quasi vide, me voilà avec une liste de... tenez vous bien... 4 pages, oui, oui vous avez bien lu et des feuilles A4, pas les vieilles minus des docteurs qui ne sont pas à la page.... Haha le jeu de mots. 2 pages pour les enfants, 2 pour nous. Je suis médisante, au final cela ne fait qu’une par personne me direz-vous. Et puis j’avais une explication à ne plus finir... Je suis sortie un peu étourdie, rabaissant mes oreilles qui avaient été tirées par la docteur, il faut dire que je suis une ancienne conseillère en assurance de personnes. Oui, celle-là même qui expliquait à ses clients comment prévenir au lieu de guérir... Un paradoxe ? Non, messieurs justes une femme 😉 Une vraie.

Bref, nous remontons dans notre camping-car, encore avec ma liste dans les mains et soucieuse du trou de la sécurité sociale, ben oui je suis quelqu’un d’altruiste. Je me dis que ce n’est tout simplement pas possible, je déteste la société de consommation et là c’était un peu au-dessus de mes forces, de devoir prévenir autant un éventuel caca mou ! Mince alors, ça pue, mais quand même.

Dans notre vie, je suis peut-être vieux jeu, mais quand Quentin, Cassandre, papa, maman ou le chien faisait une fièvre je pratiquais l’éternelle méthode du déshabillage et surveillance, et ben ça marchait souvent. Pourquoi changerais-je mes méthodes ? Oui mon fils est cardiaque, mais si aujourd’hui il est là, en vie et en bonne santé, sans me la raconter c’était grâce à nous, notre présence, notre écoute, notre vigilance, notre bon sens. Et ça c’est mieux que toutes les pilules même si elles sont fluo ou au goût mangue-passion, personnellement en plus, je préfère la framboise.

Il a l’air malade le petitou ? Hormis la tresse, il a l’air normal, je trouve, pas vous?

Et puis, il y a aussi toutes mes valeurs, mes choix de vie, mon désir d’être plus naturel, moi et ma famille. Autour de moi plusieurs événements m’ont ouvert les yeux sur une société et une pollution que je ne souhaite pas avoir dans nos corps, c’est la protection de ma famille. Alors non! Je ne fais pas partie d’une secte ou groupuscule pro écolo ou végane (dit en passant je n’ai rien contre eux, les écolos ou véganes car les sectes par contre c'est le mal), je suis une nuance sans extrême de toute part, j’aime être pile et face, le yin et le yang, oui l’auto congratulation ça a du bon. Je suis juste une personne qui, aujourd’hui, écoute, identifie et respecte mes valeurs, mes pensées, c’est un luxe que je ne suis pas prête d’abandonner.
Fin de mon propre léchage de bottes, car mes pieds sont vraiment bas et ça fait mal au dos, je viens de fêter mes 35 ans je ne suis plus aussi souple.

Alors voilà, je froisse ces ordonnances et na, je partirais encore et toujours avec des huiles essentielles et autres méthodes dîtes alternatives, mais pourtant tellement d’actualité, non ? Oui je suis une rebelle une vraie, car il vaut mieux être belle et rebelle que moche et remoche, non ?
C’est sur ces belles paroles de motivation que je fait une rencontre et quelle rencontre !!! Celle que vous attendez tous.

Sylvana un prénom qui rime avec Arnica

Nous voilà 4 ans plus tard et je croise au hasard d’une forêt, heuuu ça l’aurait fait, mais non, en fait c’était au détour du web, encore une fois. Si, si je vous assure je sors aussi, je ne passe pas mes journées à travailler ou flâner sur le web.

Re bref, revenons à nos pissenlits. Ayant décidé qu’en septembre nous serons en Asie pour au moins 2 ans avec de nouveaux défis, maladies et autres bestioles pas sympathiques qui Bzzz Bzzz et qui piquent. L’heureux hasard donc, me fait croiser le chemin d’une jeune femme, Sylvana, qui n’est rien d’autre que praticienne en Phytothérapie et en Aromathérapie. Ça pète, mais surtout ça tombe à pique, sans vouloir faire de débiles jeux de mots. Pour justement ne pas se faire piquer par des bébêtes à Bzz Bzz et contracter de vilaines maladies tout en restant dans ma ligne idéologique de traitement médical. Nous débutons donc un échange constructif pour éloigner ses vicieuses bébêtes vampiriques et naturellement, s'il vous plait.
Et paf, lumière dans ma tête, pourquoi garder ces infos pour moi, pourquoi ne pas faire un article à 2 cerveaux pour partager les bonnes pratiques d’un voyage malin avec des huiles essentielles dans son sac à main et aussi en apprendre encore davantage sur comment se soigner avec les HE (oui Huiles Essentielles, faut être « in » de nos jours). Alors sans vouloir nous là jouer apprenti sorcière avec les plantes, demandons à notre experte son regard bienveillant ! Et ça donne ça justement.

Se soigner par les plantes en voyage tu en penses quoi ?

Les huiles essentielles sont l’un des produits les plus effectifs pour se soigner naturellement et pour cause, leurs fortes concentrations en principes actifs leur permettent à la fois une utilisation assez simple et un résultat rapide. C’est l’effet kiss cool, vous vous souvenez ? Tu as moins de 30 ans ? Laisse tomber ou regarde ci-dessous.

Attention cependant aux dosages comme nous prévient Sylvana, beaucoup de personnes utilisent les HE sans avoir cerner leurs risques d’utilisation, comme le disait Paracelce « c’est la dose, qui fait le poison ! ».

Mais d’abord, c’est qui cette Sylvana ?

Je m’appelle Sylvana Santini, j’habite dans le sud de la France, j’ai 29 ans. Je suis éducatrice spécialisée depuis 10 ans et je travaillais avec des publics en très grandes difficultés.

Je suis aujourd’hui en passe de devenir, praticienne en Phytothérapie et en Aromathérapie. Bénéficiant moi-même depuis de nombreuses années de méthodes de soin et de bien-être impliquant ces médecines naturelles dont les bienfaits ont été éprouvés depuis de longues dates et sont désormais largement reconnus.

Je développe un exercice professionnel allant, de l’aide à la personne, grâce à mes compétences d’éducatrice spécialisée, à des conseils en phytothérapie/aromathérapie. Ce conseil est une complémentarité de l’accompagnement éducatif, afin de permettre d’orienter la personne vers des soutiens thérapeutiques pour soulager son mal-être, renforcer sa capacité à agir, rapidement et durablement.

Je dirige également une compagnie de spectacle vivant. Je parle de tout cela, sinon, ce n’est plus tout à fait moi.

La revalorisation de la notion de l’humain est primordiale dans mon projet professionnel et correspond également à mon projet de vie. C’est un tout qui fait de moi, moi.

Peux-tu nous dire ta conception des médecines alternatives ?

Diplômée d’état, et suivant une formation agréé par l’Ordre National des pharmaciens, je tiens aujourd’hui à exercer sur le territoire français, de ce fait, je ne me penche pas réellement sur les médecines dites ésotériques (chaman, guérisseur…) Cependant, je considère les sophrologues, naturopathes, kinésiologues, comme des partenaires d’orientation.

La phytothérapie et l’aromathérapie relèvent aujourd’hui de la faculté de Pharmacologie, où nous pouvions encore jusqu’en 1941 devenir herboristes. Ce sont pour moi des médecines alternatives représentant la base de la médecine allopathique qui ne sont plus prises en compte indépendamment des études de pharmaciens, mais ne font pas en réalité d’elle, une médecine alternative. Je la considère alors comme une médecine de fond, un soin, un mode de vie, permettant d’appréhender son corps et de le soigner, avant qu’il ne tombe malade.

Je trouve qu’aujourd’hui il y a un besoin urgent de prendre soin de soi, est-ce que tu partages la même opinion ?

Bien entendu, tout va très vite et nous faisons face, grâce à la communication et la télécommunication, à énormément d’émotions différentes, dans un laps de temps très court. Ce qui nous donne un peu l’allure d’une société « schizophrène ». Chacun se doit de chercher son bien-être, au-delà de ce que l’on nous montre ou de ce qu’il se passe. Il doit le chercher en lui-même, afin de parvenir à se sentir mieux.

Savoir choisir ses huiles essentielles en voyage

Quelle serait pour toi la trousse à pharmacie d'huile essentielle que nous devrions avoir en voyage ? Et pourquoi ?

Un diagnostic est toujours individuel, je me tiens vraiment à la disposition de tes lecteurs, je donnerai mes coordonnées à la fin. Néanmoins je vais vous aider du mieux en donnant une posologie de base pour ces petits maux.

Je vous donne selon moi les basics d’HE, permettant d’agir sur des soucis rencontrés durant vos voyages, ainsi pour les :

  • Spasmes digestifs ou menstruation : Pour les problèmes digestifs, l’argile verte est parfaite, à boire à raison d’1/2 cuillère à café dans un verre d’eau, elle soigne les crampes intestinales. L’HE de Basilic tropical en versant 3 gouttes d’huile essentielle mélangées à une cuillère a café d’huile végétale comme l’amande douce, directement sur le ventre.
  • Blessures ouvertes : L’HE de Tee Trea est anti-bactériologique, anti-infectieux et désinfectant. Appliquez directement sur la plaie 3 gouttes d’HE, augmenter la dose si la plaie est conséquente.
  • Brûlures, piqûres, coups de soleil, éraflures : L’HE de Lavande Aspic est quant à elle cicatrisant, apaisant, calmant, mais aussi une huile essentielle antistress. Vous devez appliquer 5 gouttes d’HE mélangées à une cuillère à café d’Huile végétale de votre choix. L’argile verte, est aussi un allié de taille, vous pouvez la poser directement sur les plaies, les coupures, les brûlures et les coups de soleil, la quantité va dépendre de la zone à couvrir.
  • Maux de tête, Migraine : Ici vous pouvez utiliser l’HE de Menthe poivrée que vous respirez directement au flacon, 3x/jour maximum ou bien en appliquant 1 goutte sur chaque tempe tout en massant circulairement si votre migraine est forte. Continuez surtout à boire suffisamment d’eau, souvent c’est la cause, surtout pour les femmes.
  • Articulations, problèmes musculaires : Ici vous avez un bon combo avec les HE de Gaulthérie et de HE laurier Noble, à appliquer sur la zone douloureuse (5 gouttes de chaque HE combinées à une cuillère à soupe d’HV d’arnica ou bien mélanger ces 10 gouttes d’HE uniquement, dans une cuillère à café de gel neutre pour l’ajouter à l’eau de votre bain) et une nouvelle fois de l’eau, buvez, buvez, buvez, cela calme les tensions et les crampes !!
  • Contusion, ecchymoses :  Aie ça fait mal et pour soigner cela rien de mieux que l’HV d’Arnica ou le gel Arnica à déposer si possible froid sur la surface blessée. Sinon vous pouvez aussi mélanger 5 gouttes d’HE helychryse à une cuillère à café d’HV d’arnica et masser la zone douloureuse avec.
  • Maux de gorge, Rhino, Angines, Rhumes : Utilisez l’HE de Thym à linalol pour cela fait bouillir de l’eau puis verser 5 gouttes d’HE de thym. Procéder ensuite à une inhalation sous serviette pendant 10 minutes. Attention à ne pas sortir les 2 h après ce soin.
  • Prévenir les maladies liées au froid : utilisez une goutte à prendre sur un cachet neutre le matin d’HE de Tea Tree.
  • Mal des Transports : Ayez le réflexe HE de Cannelle ou de Menthe poivrée à respirer 1 minute au flacon pendant le mal, respirer profondément l’air ensuite.
  • Maladie tropicale : Voici le quarté gagnant, avec l’HE de cannelle ou de cannelier ; L’HE d’origan, L’HE de clou de girofle, L’HE de basilic tropical, élaboré par Luc Grossin, aromathérapeute, elles se présentent sous forme de gélule. Cette formule a été baptisée « Tropic Aroma ». Vous pouvez directement vous fournir les gélules en pharmacie.

Petit bonus pour vous soigner

  • Nettoyer les organes et assainir le corps en général : 1 cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau à jeun, se rincer la bouche ensuite pour préserver l’émail des dents. Vous pouvez ajouter à ce mélange 1 cuillère à café de miel afin de booster votre corps d’énergie dès le matin, ou osez la gelée royale en complément alimentaire pendant les périodes de changement de saisons ou de fatigue.
  • Calmer les douleurs momentanées : grâce au baume du tigre qui est excellent pour calmer les douleurs. Cependant il est parfois un peu traitre, car il nous fait oublier notre douleur sans la soigner, éviter donc de forcer. Sur les temps, le baume peut calmer les migraines.
Respire le projet de soin naturel de Sylvana

Que pouvons-nous faire pour lutter contre la fatigue ? Notamment une astuce pour le décalage horaire ?

L’huile essentielle d’épinette noire, en massage sur le dos, permet de diminuer la fatigue. L’HE de menthe poivrée est très tonifiant.
La théine permet également d’augmenter son tonus, on peut même y ajouter du gingembre.
À savoir que l’individu se sentira toujours plus vif et léger si son système digestif est assaini, n’hésitez donc pas à adapter votre alimentation (manger mieux le matin et peu le soir    ), garder des horaires de repas fixent, ne sautez pas de repas.

Concernant le décalage horaire, tentez de récupérer le rythme en ayant une période de transition pour permettre à vos organes un changement moins radical. Surtout, mangez lorsque vous avez faim. Ne mangez pas juste si l’horloge indique que c’est midi.

Pouvons-nous avoir des remèdes contre les moustiques, même en zone tropicale ?

L’huile essentielle de Citronnelle de Java est très utile pour se protéger des moustiques. Elle éloigne considérablement les insectes grâce à une action directe sur leurs systèmes nerveux. Le mieux est d’imprégner une moustiquaire de ce produit et de la placer autour de son lit.

À quoi doit-on faire attention avec les huiles essentielles ?

Le patriarche de la Médecine, Parcelse disait « l’important c’est la dose ». D’où ma timidité quant aux posologies livrées « communément ». Chaque individu est unique, spécial et chacun, avec son histoire, son terrain physiologique, son corps, l’état de sa vie, devrait bénéficier d’un diagnostic individuel.

Il existe tout de même des règles de précaution pour les adultes, et pour les enfants.

  • Afin d’éviter les réactions allergiques : appliquer quelques gouttes de l’huile essentielle ou du mélange à utiliser sur une partie du bras, attendre 24 h et regarder.
  • Ne jamais appliquer d’HE pur dans les yeux, le nez ou les oreilles.
  • Ne jamais s’exposer au soleil dans les 12 h qui suivent l’application d’HE dites photo-sensibilisantes.
  • Prendre connaissance des fiches techniques données avec chaque huile essentielle pour respecter les conseils d’utilisation qui lui sont spécifiques.
  • Il faut diluer de façon plus importante les HE dans les HV si c’est pour un enfant ou une personne plus fine. En effet, les posologies se donnent majoritairement par rapport au poids de l’individu.
  • Pour l’enfant, éviter le traitement oral et privilégier les diffusions à la pose sur peau. Cela ne veut pas dire que ce n’est jamais envisageable. Pour le savoir, il faut bien connaitre l’enfant, son poids, sa condition, son âge doivent être connu et il est alors nécessaire, afin de ne pas prendre de risque, de consulter un médecin si doute il y a.

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées à partir de l’âge de 3 ans. Avant cela, sans diagnostic médical, je déconseille fortement son utilisation.

Après l’âge de 3 ans, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en diffusion avant que l’enfant se rende dans sa chambre. C’est l’exemple de l’HE de citronnelle de java, en diffusion contre les moustiques, l’enfant devra intégrer sa chambre une heure après la diffusion.

Concernant les thés, ils sont naturels, mais certaines doses deviennent des médicaments, la théine peut également être nocive pour les enfants.
Concernant les tisanes, pareillement, la dose est extrêmement importante.
Si j’avais un conseil à donner d’ordre général, ce serait de ne pas proposer de soin, allopathique ou naturel aux enfants, sans avoir consulté un professionnel au préalable.

Comment faire pour choisir ces huiles essentielles ? Où trouver tout cela ?

Les Huiles essentielles se trouvent en pharmacie ou herboristerie ou chez des artisans agréés. Au-delà de cela, la qualité peut être remise en question. Ce qui est sympa ici, c’est la simplicité d’utilisation des huiles proposées, en inhalation ou en pause directe ou mélangée à de l’huile végétale.
Il suffit de se les procurer, les ranger dans une boite à huile essentielle et elle devient alors notre trousse à pharmacie, nomade, comme nous.
Je me répète, car c’est très important, les posologies sont multiples et individuelles, n’hésitez pas à revenir vers moi pour un diagnostic personnalisé.

Justement comment pouvons-nous faire pour entrer en contact avec toi et avoir un suivi ? Peux-tu nous dire ce que tu proposes aux personnes qui souhaiteraient prendre soin d’eux ?

Je, Stéphanie, fais une parenthèse ici pour dire que cet article n’est pas sponsorisé, je n’ai pas touché de rémunération de la part de Silvana ou autre pour la rédaction de cet article. Néanmoins Silvana nous ayant donné de très bons conseils et de par son sérieux, je souhaitais mettre en relation les personnes qui le souhaitent avec elle.

Depuis 10 ans, mon association met en place des activités d’accompagnement éducatif auprès de divers publics. Éducatrice spécialisée et enseignante dans l’art du geste, du mouvement et de la conscience individuelle, je crée aujourd’hui les programmes — Respire —. que je souhaite étendre aux structures et établissements ayant un projet en lien avec l’éducation, la prévention et/ou la santé naturelle.  :

  • Accompagnements et suivis personnalisés en bien-être et santé naturelle, pour les particuliers ou pour les publics accueillis en institutions socio-éducatives (en cours de prise en charge ou lors de la sortie)
  • Conférences, séminaires, groupes de paroles et ateliers

Suite aux rencontres et observations faites au long de mon parcours professionnel, j’ai souhaité me former aux soins naturels. En effet, au-delà de sa volonté d’action, l’individu doit pouvoir s’appuyer sur les compétences initiales de son corps à se maintenir en santé afin d’atteindre ses objectifs de vie. Je suis donc actuellement en train de m'établir en tant que praticienne en Phytothérapie et en Aromathérapie, mon cabinet va ouvrir en septembre 2018 où je pourrais vous coacher également à distance.
Altruisme, attention, ouverture sont au cœur de ma démarche.

Pour en savoir plus et prendre contact avec moi :
Page Facebook @sylvanarespire
Instagram @sylvana_respire
N’hésitez pas à me contacter également par mail (sylvanarespire@gmail.com)
ou directement par téléphone 06 19 01 62 63 si vous souhaitez des informations supplémentaires.

Je (encore Stéphanie) reprends la parole et remercie Sylvana pour cette collaboration. Nous concernant j’espère que cet article vous a plu, si tel est le cas, n’hésitez pas de m’aider, pour cela rien de plus simple, vous pouvez le commenter ci-dessous, le partager sur vos réseaux sociaux, l'aimer et vous abonnés à nos réseaux préférés qui sont Facebook, Youtube ou Instagram.

Et surtout les amis, n’oubliez pas de réaliser vos rêves d’évasion.

Stéphanie.

Look moi sur YouTube

Aime moi sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

Cadeau pour toi

Tu veux voyager plus souvent, plus loin? Je t'offre mon ebook avec 23 astuces pour autofinancer (ou presque) tes voyages !

2 thoughts on “🌷 Quelles Huiles Essentielles prendre en voyage? 🌷

  1. sympa cet article !!
    Souvent les gens oublient d’ajouter de la vitamine D (5 gouttes tous les jours) dans leur alimentation. On ne sort plus assez et du coup l’immunité est bien moins bonne. Comme vous êtes souvent dehors et souvent assez proche de la mer (quand on se baigne on récupère pas mal de magnésium) surement pour cela que vous êtes rarement malades.
    Si vous croisez (comme souvent dans les pays chauds) ces espèces de toutes petites mouches riquiqui mais qui mordent la peau, j’avais trouvé une astuce en martinique de mettre du gras sur les jambes, elles glissent dessus et n’arrivent plus à nous chopper hi hi hi. Et pour les moustiques l’he de citronnelle ça marche (mais j’en avais mis un peu trop et on me sentait à 100m)

    1. Super merci beaucoup pour ces astuces ! Ca va nous servir à coup sûre ! Oui tu as totalement raison pour la vitamine D, mais c’est vrai que lorsque nous sommes en voyage nous sortons plus, donc nous faisons le plein grâce à notre soleil de vitamines D. Merci encore pour tes astuces et hop une de plus dans notre boîte à astuces ! A bientôt Valérianne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.